educacao (Autres Brésils).

Comment l’éducation brésilienne a commencé à changer

Source : Outras Palavaras – 23/06/2014

Traduction pour Autres Brésils : Raphaëlle LOERH (Relecture : Sifa LONGOMBA), relayé par Passe-Sport.

Tathyana Gouvêa est pédagogue, administratrice, maître en éducation à l’Université Pontificale Catholique de São Paulo. Elle effectue son doctorat en éducation à l’Université de São Paulo. Elle a géré des projets sociaux et a été professeure. Elle touche actuellement la bourse de la CAPES pour se dédier à la compréhension de nouvelles méthodes pédagogiques.

Juin 2013. Des hommes et des femmes de tous âges, classes sociales et ethnies dans les rues du Brésil. Du Nord au Sud, des mégalopoles aux petites villes de l’intérieur du pays, les manifestations populaires ont gagné les rues et les médias brésiliens. Parmi les nombreuses revendications se trouvait l’amélioration de l’éducation. Afin de comprendre une telle clameur des rues, il faut comprendre que le Brésil, pendant plusieurs siècles, a eu un système éducatif accessible à peu. Ce n’est qu’avec le Manifeste des Pionniers de 1932 que l’éducation laïque, publique, gratuite, obligatoire et unique est entrée dans le programme des politiques publiques.

La suite à lire sur le site d’informations Autres Brésils

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>