Archives pour l'étiquette Ecole

#SportPlaysMixed, ses intentions

Convaincre ou persuader. Telles sont les options possibles, aujourd’hui, face aux décideurs.

Au delà des beaux discours, #SportPlaysMixed choisit l’option de convaincre les instances dirigeantes tous comme les pratiquants, qui doutent encore, bon gré mal gré, du bien fondé du sport mixte.

Par l’éducation non-formelle, inexistante aux seins des réseaux d’éducations nationales, au travers d’actions interactives entre européens, avec leurs différences, #SportPlaysMixed fut convaincant. En articulant workshops et activités de terrains, l’ensemble des participants s’est d’abord convaincu qu’il existe certes des avantages mais aussi des limites.

En revanche, il est aisé de constater que les femmes ne pratiquent pas suffisamment, et que ce déséquilibre, injuste, porte préjudice aux relations femmes-hommes dans notre société.

Notre intention collective, est donc de sensibiliser les populations européennes, celles qui ne décident pas, notamment celles en marge de la société, précisément là où se trouvent les injustices.

C’est ce qu’entreprendront nos jeunes européens (Italie, Finlande, France, Espagne, Allemagne), au sein de leurs structures locales, au travers de recommandations rédigées en français et anglais. PIC_9

Leur engagement, et leurs connaissances désormais élargies, viendront renforcer l’esprit qui nous a animé pendant ces 6 jours, celui d’une justice concrète, dénuée de toute considération politicienne, hors des grandes déclarations publiques. Mais plutôt, à l’intérieur du gymnase, du parc, en piscine, sur la piste ou sur la route. En bref, sur le terrain…

retrouvez, dans le prochain article, les perspectives et les recommandations (FR ENG) en PDF, consultables en ligne, de #SportPlaysMixed.

#SportPlaysMixed, sa logique

#SportPlaysMixed s’est déroulé sur 6 jours d’ateliers, de rencontres, et de jeux sportifs et interculturels autour de la thématique de la pratique sportive mixte. (du 27/09 au 3/10/2015).

Pour rythmer cette semaine, le projet a été renforcé par deux temps forts. Le mercredi fut dédié au terrain, joyeusement squatté par de nombreux enfants, filles et garçons, jouant ensemble au ballon. Ils ont bien joué, se sont bien amusé, et ont pris du plaisir, dans un jeu simple.

« l’intérêt du jeu, c’est le jeu lui même ». Eric Duprat.

Puis vint le moment plus politique, la journée du samedi 3 octobre, avec une conférence réunissant quelques experts, dont Carole Bretteville, Olga Trostiansky, PIC_10Laurent Petrynka. Plus intellectuel, ce temps fort fût l’occasion de répéter que rien n’est joué, que la pratique mixte est toute juste acceptée.

Et c’est dans ce contexte que l’interaction entre experts et jeunes participants de #SportPlaysMixed, a pris tout son sens lors de la remise des recommandations, produit final du projet, traduit en 8 langues, et rassemblant le travail de toute une équipe. La question est simple mais amène à des problématiques sociétales plus complexes. Comment et pourquoi jouer ensemble, filles et garçons, hommes et femmes ?

Pour avoir des pistes de réponses, lisez prochainement l’article, expliquant les intentions de #SportPlaysMixed.

Présentation

QUI ?

jour04_educasport-005L’association Passe-Sport, créée en janvier 2013, est composée d’enseignants, de professionnels de l’audiovisuel, des langues, du monde du sport et de la culture, d’universitaires, d’étudiants…


OÙ ?

photo Monde fotoliaL’association Passe-Sport est une ONG internationale implantée en France et au Brésil qui développe également des projets avec ses partenaires au Cap-Vert, en Chine, en Allemagne, en Espagne, en Italie, en Finlande…


QUOI ?

educa

L’éducation est au cœur des actions de l’association Passe-Sport, qu’il s’agisse de l’éducation par le sport, l’éducation aux nouvelles technologies et à l’audiovisuel, l’apprentissage de la langue française, l’accès à la culture, l’éducation informelle ou populaire.

L’éducation sous toutes ces formes est pensée comme un axe pédagogique indispensable permettant d’entrer en contact avec le monde qui nous entoure et d’accéder au savoir de manière innovante.


COMMENT ?

jour03_educasport-044Fort de ce principe éducatif, l’association Passe-Sport a pour ambition et vocation de promouvoir et développer des projets en lien avec le sport, les nouvelles technologies et l’audiovisuel, la culture, la langue française, en France et à l’étranger. Les actions de l’association Passe-Sport ont pour objectifs de favoriser l’inclusion sociale, l’ouverture culturelle et une citoyenneté active et participative chez le plus grand nombre et particulièrement les jeunes.

 

 

LA PAROLE AU PEUPLE. Episode 2. « C’est quoi l’éducation pour vous ? »

Quand les percussions de l’Éducation sonnent faux…

Lorsque l’observateur s’intéresse au Brésil, il se doit de sortir des sentiers battus. Etre curieux et se laisser aller à la surprise, à la manière d’un enfant, tout en restant alerte, sur fond de réflexion, de raison.

Alors s’ouvre un monde complexe, où les paradoxes se multiplient. Tantôt fasciné par le plus grand métissage du monde, tantôt écœuré par des inégalités sournoises. Dans ce contexte, l’association Passe-Sport se place comme un pont culturel et tempère ses réactions en évitant l’ethnocentrisme, car elle ne prétend pas changer le monde, ni faire dans l’humanitaire.

Car la France, elle même, n’est pas en reste. Elle s’appuie bien sûr sur sa glorieuse histoire, mais se repose sur ses lauriers dorés, qui fascinent les jeunes Nations et servaient d’exemple, hier encore. Pour preuve, le rapport PISA qui place la France dans un ventre mou (25ème rang sur 65), parfois devancé selon certains critères d’études, par des nations inattendues, comme certaines provinces de Chine, ou bien encore… la Russie. (Cf, rapport PISA, résultats en mathématiques). Il est toutefois prudent d’interpréter ces résultats avec parcimonie, en insistant sur les variations de score, plutôt que sur les classements. Pour celles et ceux qui raffolent de statistiques, toutes les conclusions de ce rapport son disponibles ici.

C’est donc une quasi-certitude, l’échiquier des Nations/guides se transforme. Afin d’aller de l’avant, il s’agit de s’appuyer sur cette Histoire, glorieuse et parfois exemplaire, sans pour autant omettre l’innovation des systèmes les plus récents.

Bien que la France soit consciente et attentive à l’égalité des chances, et afin que celle-ci ne demeure pas un concept de ministère, Passe-Sport (comme de nombreuses autres initiatives, Cf. Cap Brésil 2014) s’efforce d’apporter une valeur ajoutée à l’Éducation Nationale.

Au Brésil, malgré les efforts en termes d’accès à l’Enseignement, discutables selon les affinités politiques de chacun, les demandes et besoins des enseignants sont grands. L’actualité de ce mois de juin 2014, (ndlr : manifestations et grèves à Sao Paulo et Rio, le corps enseignant souvent en tête de cortège) en cette veille du Mondial brésilien, rappelle à notre observateur, et à vous lecteurs, que les priorités d’une Nation restent l’Éducation et la Santé, au delà des bénéfices peu probables que pourrait tirer le Brésil durant cette entreprise planétaire qu’est la Coupe du Monde de la Fifa 2014.

Parce qu’il serait crédule de penser que les ressources culturelles sont réparties équitablement, découvrez les avis partagés de brésiliens et français sur cette thématique complexe qu’est l’Éducation.

Imagées tournées en Juin 2013. Passe-Sport.

Crédits photos, Liz Wood, droits réservés.

 

 

Le quotidien brésilien Extra publie un article sur e-ducasport.

[heading style= »subheader »]Photos, Dani Batista[/heading]

[heading style= »subheader »]Traduction. [/heading]

Le projet interdisciplinaire e-ducasport offre des activités gratuites dans les domaines de l’éducation physique, de langue française et de l’audiovisuel pour des jeunes de 12 à 19 ans. Les actions sont développées en partenariat avec le Collège Pedro II.

– Le projet fonctionne comme une école virtuelle qui propose un échange numérique entre des écoles du Brésil et de France, explique Julien Maaza, président de l’association française Passe-Sport et coordinateur de l’action au Brésil.

L’initiative – appuyée par le Consulat de France – est prévu pour les écoles, mais Maaza a trouvé d’autres occasions d’activités liées à la pratique de la langue française :

– Nous allons combiner la langue et le cinéma à Vidigal (ndlr : Favela pacifiée de la zone Sud de Rio).