Vidigal, au sommet.

Première, la scène au service du vivre-ensemble

Le projet Première, la scène au service du vivre-ensemble, est un projet culturel et interculturel dont le but est de susciter la coopération artistique tout au long d’un parcours interdisciplinaire constitué de cours de langue française, d’ateliers théâtraux et d’échanges.

La finalité du projet est ainsi de rendre compte de la situation socioculturelle existant au sein de la favela de Vidigal, et permettre l’émergence d’un vivre-ensemble, entre d’une part les brésiliens locaux de la comunidade, et d’autre part les étrangers, natifs français et habitants temporaires de Vidigal.

GENESE DU PROJET
La pacification des favelas de la zone Sud de Rio a entraîné ces dernières années, une vague migratoire locale, sans précédent (gentrification, entre autres).

Alors que cette initiative doit permettre un accès à la sécurité ainsi qu’une considération acceptable des habitants en tant que citoyen à part entière, le site exceptionnel de ces collines devient soudainement attractif. Les loyers augmentent, des hôtels se construisent, et l’on observe une arrivée massive de touristes et étudiants étrangers.

Autrefois laissés pour compte, les habitants naviguent entre frustration et curiosité spontanée. Le sentiment de confusion s’est installé mais également un foisonnement artistique.

Vidigal fait figure de laboratoire interculturel, où les classes sociales se côtoient, phénomène plutôt inhabituel au Brésil. C’est pourquoi nous saisissons cette opportunité singulière ce terrain fertile comme bases créativespour inciter à la création.

Dans ce contexte bouillonnant, nous projetons donc de mesurer l’impact nouveau de cette mixité socioculturelle, en mettant en place le projet Première, Sena ao serviço da convivencia.

.

OBJECTIFS

Les objectifs du projet sont multiples :

  • Dispenser des cours de langue française gratuits pour les habitants de Vidigal afin d’atteindre le niveau A2 (CECRL) voir B1 si le projet dure 2 ans.
  • Mettre en place des ateliers théâtraux en langue française afin de faire connaître des pièces du théâtre contemporain français
  • Animer une coopération locale, interculturelle et franco-brésilienne, au sein de la comunidade de Vidigal à travers des rencontres, des animations, des débats entre habitants brésiliens et français de Vidigal.
  • Écrire et mettre en scène des saynètes de théâtre, bilingues portugais-français, recueil du vécu de l’ensemble des participants, aboutissement de cette expérience inter-culturelle.
  • Diffuser au sein de la favela les productions théâtrales nées du projet.
  • La production d’un webdocumentaire retraçant l’intégralité de l’aventure

QUI ?
  • bénéficiaires

– Jeunes artistes, brésiliens habitants de Vidigal.

– Etudiants français, habitants temporaires de Vidigal.

  • partenaires

Outre l’association Passe-Sport qui assure la coordination et le suivi filmé du projet, Première se construit en partenariat avec :

– Autrement Dit, structure d’enseignement du français composée d’enseignants natifs qui ont un lien avec la culture du théâtre et du langage corporel)..

– Nos do Morro : École de théâtre, troupe d’artistes, célèbre pour son implantation dans la favela Vidigal. Elle sort régulièrement des acteurs et actrices de renom, notamment ceux du film la cité de Dieu).

– Recursimo, structure spécialisée dans le développement de projets culturels franco-brésiliens qui met à disposition les animateurs de débats pour inciter à la coopération interculturelle

Où ?

Comunidade de Vidigal. (Favela zone sud de Rio).

Théâtre et Casarão de la compagnie : troupe de théâtre Nos do Morro.

QUAND ?

début : jfin de l’année 2015. durée : 2 ans, jalonnés par 4 cycles d’apprentissage, permettant aux élèves débutants d’atteindre un niveau de langue indépendant, autonome. Ces cycles constituent des points de repères, pour l’ensemble des participants (enseignants, parrains, animateurs, élèves) afin d’évaluer l’efficacité, et de pouvoir ainsi proposer des remédiations.

COMMENT ?

A l’aide d’un apprentissage du français basé sur des méthodes innovantes mêlant théâtre et pratique corporelle (démarche évolutive), les comédiens brésiliens se dotent d’un niveau en langue française suffisant pour comprendre et s’exprimer, niveau A2 (voire B1). Assistés de parrains et marraines français natifs, ils affinent leurs compétences en langue française, lors de rencontres hebdomadaires, au sein du siège Nos do Morro, Vidigal.

Enfin, une rencontre mensuelle entre habitants de Vidigal, ouverte à tous, permet la mise en place de débats durant lesquels des animateurs formés à l’interculturalité incitent à la coopération et orientent nos participants à l’écriture de mini scénarios, petites histoires, lesquelles seront mises en scène et interprétées localement, puis exportées (hors de l’état, ou du pays).

2 réflexions sur “ Première, la scène au service du vivre-ensemble ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>