Archives pour la catégorie Sport et mixité

#12 e-ducasport

La semaine du 16 décembre a été l’occasion du dernier épisode d’e-ducasport, saison 2014. Suite au voyage des 14 élèves brésiliens accompagné du professeur Felipe, leur dernière mission consistait à écrire un scénario, recueil de leurs apprentissages et souvenirs de voyage, produit final du parcours « sport et mixité ».

Pedro II - AnaAssistés d’Ana et Rosa, respectivement vidéaste et journaliste, notre équipe brésilienne a décidé d’entreprendre le tournage d’un plan séquence de 3 minutes, tâche complexe qui demande une préparation minutieuse et un engagement complet des vidéastes en herbe.

photo projectionMalgré un atelier de 9 heures seulement, réparti sur 3 jours, Caroline, Kleber et ses camarades ont réussi une belle performance, celle de réaliser un plan-séquence, ponctué de poésies, de mises en scène, de musique “ao vivo”, dans une bonne humeur digne de l’esprit brésilien.

La projection de leur film doit avoir lieu le 17 avril 2015, au Collège Pedro II Humaita. Il sera mis en ligne sur Passe-Sport TV, instantanément. L’heure sera à la constitution d’un nouveau groupe d’élèves, pour un nouveau voyage à Paris, avec un e-ducasport, encore meilleur, nous l’espérons.

Nous espérons une bonne continuation à ces élèves, le coeur rempli de souvenirs et la tête encore ailleurs… à Paris, peut être.

#11 Montmartre, terrain de jeu franco-brésilien

Butte de Montmartre, Paris, 18 novembre 2014.

C’est dans un état d’esprit exemplaire que nos élèves franco-brésiliens ont participé au jeu e-ducasport : Communément appelé chasse au trésor, jeu de piste ou encore course d’orientation urbaine, c’est par un temps clément, mais tout de même assez frais, que Passe-Sport donne le coup d’envoi de cette activité interdisciplinaire, avec la mixité comme noyau central.

Jalonnée par les points culturels de Montmartre, la course s’est déroulée avec brio, et toute l’équipe franco-brésilienne semble s’être régalée.

Durant leur séjour d’une semaine à Paris, Nos 14 jeunes brésiliens du Colégio Pedro II assistés de 5 professeurs, ont vécu une expérience enrichissante, en exerçant leur français au travers de ce jeu. Rien n’est simple quand il s’agit de communiquer dans une langue étrangère mais nos brésiliens aux ressources surprenantes, ont su étonner toute l’équipe.

Tout comme les élèves du Collège Nelson Mandela du Blanc-Mesnil, armés de la langue française, ont su déjouer les pièges tendus par le jeu, et mener leur camarades brésiliens jusqu’au Parvis du Sacré coeur.

Mais voyez plutôt notre équipe franco-brésilienne en action, et prenez donc plaisir pour ce dernier épisode du partenariat e-ducasport / Cap Brésil 2014. (N’oubliez pas les sous-titres)

LA PAROLE AU PEUPLE. Episode 3, « Quelle est la place de la femme dans la société pour vous ? »

visuel-rugbyLa place de la femme dans la société en 2014.

Même si la France a été pionnière en matière d’émancipation de la femme, le combat est toujours d’actualité. Pourtant, si la lutte pour l’égalité des droits entre hommes et femmes n’est plus contestable, il existe aujourd’hui, plusieurs armes, que sont LES féminismes (Cf. Entretien avec Evelyne Sullerot)

Quant au Brésil, les femmes poursuivent leur parcours afin d’atteindre une certaine équité, tout en respectant les différences qui les caractérisent.

La parole au peuple. Comparaison France/Brésil. La place de la femme dans la société. Un sujet dans l’air du temps… voyez plutôt.

 

Précédemment, dans La parole au peuple…

Episode 2 « C’est quoi l’éducation pour vous ? »

Episode 1 « C’est quoi le Brésil pour vous ? »

Images passe-Sport, 2013/2014.

#6 – Quand les élèves de Nelson Mandela se présentent à ceux de Pedro II en vidéo

Les français se présentent

 

Toute l’équipe de l’association Passe-Sport se réjouit du premier échange numérique de nos élèves français et brésiliens au travers de notre plateforme. Les jeunes français du Collège Nelson Mandela ont le plaisir de vous présenter leur film-court, avant leur arrivée prochaine à Rio, le 24 juin. Le projet Cap Brésil 2014 du Collège Mandela, étalé sur 2 ans, récompense le travail de ses élèves par un voyage d’une semaine au pays du football. Dans la peau de jeunes reporters en herbe, ils vont devoir s’approprier les coutumes et traditions du pays de leurs jeunes correspondants brésiliens du collège Pedro II, qui les accueillent lors de deux journées festives, les 26 et 28 juin 2014. En attendant, nos élèves brésiliens font durer le suspense et vous annoncent la sortie prochaine de leur film-court, au style dynamique et coloré. Patientez donc pour « voir leurs têtes » !

Dans ce contexte, Passe-Sport joue son rôle de médiateur et de pont culturel, renforcée par les équipes pédagogiques de Mandela et Pedro II, en proposant un programme à la carte, jalonné par des interventions sportives. Ces journées seront aussi l’occasion de réaliser un reportage sur une problématique bien précise, à laquelle les élèves se sont confrontés depuis plusieurs mois. Quels sont les regards des femmes et des hommes, des filles et des garçons, du Brésil et d’ailleurs, sur la Coupe du monde de football ? énonce Jordan, 14 ans, du collège Mandela.

A termes, Ce partenariat tri-partite ambitionne de suivre un parcours, nommé e-ducasport, axé sur la thématique de la mixité dans le sport. Le projet Cap Brésil 2014 s’insère merveilleusement dans les actions que nous projetons et réciproquement, avec à la clé, un nouveau film-court, réalisés par les élèves eux-mêmes, chacun pouvant exercer une fonction correspondant à ses affinités naturelles, tout en construisant ensemble un savoir-faire incontournable aujourd’hui, l’autonomie.

En espérant former des citoyens connectés et lucides, physiquement et socialement éduqués, nous inscrivons le projet e-ducasport dans une pédagogie interdisciplinaire, chacun pouvant trouver sa place au service d’une action collective.

Nous félicitons au passage le travail de tous nos intervenants, des Collèges Pedro II et Nelson Mandela, et remercions nos nombreux partenaires.

Pour une éducation nouvelle, au carrefour des cultures, merci à tous. [/dropcaps]

 

 

 

 

L’entraineur est une femme : portrait d’Helena Costa, nouvel entraîneur de Clermont-Foot.

Le site de L’équipe consacrait le 7 mai un article sur le nouvel entraineur de Clermont foot qui n’est autre qu’Helena Costa, l’ancien selectionneur de l’équipe féminine de l’Iran et du Quatar.

Lire le portrait ci-dessous ou directement sur le site de L’équipe

COSTA UNE TETE BIEN FAITE

Les joueurs de Clermont foot sont curieux de découvrir Helena Costa. Dans quelques jours, ils feront la connaissance de leur nouvel entraîneur, une femme brillante âgée de 36 ans. Major de sa promotion (120 candidats) de l’université des sciences et des sports de Lisbonne à la fin des années 90, elle a multiplié les thèses sur la méthodologie de l’entraînement si l’on s’en réfère à sa page wikipedia. «Je veux dédier ma vie au football, en faire mon métier. Cela peut être une équipe féminine ou masculine, je ne me ferme aucune porte», expliquait l’ancienne formatrice du Benfica Lisbonne en 2008 dans un reportage de RTP. Parfois comparée à José Mourinho pour sa science tactique, elle a côtoyé le technicien portugais lors d’un stage à Chelsea en octobre 2005. Quelques mois plus tard, elle est sacrée championne du championnat régional de Lisbonne avec l’équipe masculine amateur du Cheleirense.

Une expérience enrichissante mais «difficile» au Qatar et en Iran

Entre 2008 et 2010, elle est recruteur et observateur en Espagne et au Portugal pour le club écossais du Celtic Glasgow. Avant de devenir sélectionneur des équipes féminines du Qatar puis de l’Iran. «Quand je suis arrivée, personne ne savait qu’il existait une sélection féminine au Qatar. Je me rends dans les écoles et les universités pour recruter des joueuses. Mais pour des questions religieuses et culturelles, les familles refusent souvent que leur fille joue au foot même pour l’équipe nationale, regrettait-elle dans ce reportage de TVI24 datant de 2011. C’est difficile mais c’est une super expérience.» Nulle doute que celle qui l’attend en Auvergne le sera également. Espérons pour elle que cela dure plus longtemps que l’expérience de Carolina Morace avec le club italien de Viterbese : elle n’avait tenu que deux matches avec les pros de l’équipe masculine (D3).